PARTAGER

Dame Ndiaye risque 20ans de travaux forcés pour viol sur une mineure de moins de 13ans ayant entraîné la mort et pédophilie. A la barre il a nié. Il jure n’avoir pas violé la fille. Mais sa supposé victime dit le contraire. Juste avant de rendre l’âme, la fillette de 11ans qui venue de son village pour travailler afin d’aider ses parents dans les charges familiales avait lâchait le morceau.

Ce drame s’est passé il y’a 5ans, le 30 juillet 2012. C’est en revenant du boulot, qu’elle a été interpellé par un de ses voisins de colobane, Dame qui lui a demandé de l’acheter quelque chose à la boutique. Une simple prétexte. La petite revenue du magasin, il lui a dit de mettre les bagages sur la table de sa chambre. Une fois à l’intérieur, l’homme l’a tiré de force avant de la jeter sur le lit. Là les saletés commencent. Dame lui fait des attouchements, la déshabille de force et la pénètre violemment par devant. Ce n’est pas fini. Son désir sexuel n’était pas encore assouvi. Ce papi pervers et vicieux décide de satisfaire ses penchants sur la pauvre enfant. Il l’a prend en position de dos et la pénètre une secondé fois via l’anus. Et pour ne pas que son péché soit découvert, il menace sa victime de mort si jamais elle en parlait. Difficilement, A.D. rentre chez elle et part au boulot mais sa patronne qui ne l’a voit pas comme ça d’habitude s’inquiète et avant qu’elle ne termine ses questions, la jeune fille s’évanouit. Évacué d’urgence à l’hôpital par sa patronne, elle est pressé par les questions du médecin qui réussit a lui arracher des confidences. Juste après avoir expliqué les circonstances de son viol, elle passe l’arme à gauche. Arrêté, Dame Ndiaye nie les faits à lui reprochés. Mais il ne conviant pas le juge donc il est inculpé et placé sous mandat de dépot. Hier aussi devant la barre, il a tenue les mêmes propos : « J’ai fait 5 ans de prison pour des faits dont je ne suis pas l’auteur. Je suis père de famille et modèle. » Et son avocat souligne : « Rien ne prouve qu’il est le violeur. » Plaidant l’acquittement, le juge va donner sa décision le 2 janvier prochain.