PARTAGER

Malgré le fait de vivre dans l’un des pays les plus pauvres du monde, les enfants de Robert Mugabe et leurs proches mènent une vie délurée aux quatre coins du monde. Avions, Rolls Royce, Rolex et même une Batmobile: ils ne se privent pas pour étaler leurs richesses sur les réseaux sociaux. Après 37 ans au pouvoir, Robert Mugabe, 93 ans, a démissionné ce mardi de ses fonctions de président du Zimbabwe. Confronté à une pression populaire sans précédent, le plus vieux chef d’État en exercice de la planète avait perdu progressivement tous ses soutiens. Il aura régné d’une main de fer sur le Zimbabwe depuis l’indépendance du pays en 1980.
L’ancien vice-président Emmerson Mnangagwa devrait lui succéder. Au fil du temps, Robert Mugabe s’est consolidé comme l’un des dictateurs les plus impitoyables du continent africain. Sans vergogne, il muselé l’opposition et ruiné l’économie du pays.. Et les premiers à tirer profit de ses richesses sont ses enfants et leurs amis proches. Le plus fantasque, c’est lui Robert Mugabe Jr., 24 ans, est sans aucun doute le plus fantasque de la bande.
Il a étudié à Dubaï et étaler sa vie déjantée sur les réseaux sociaux est devenu l’un de ses hobbies favoris. En septembre dernier, il a ajouté deux Rolls Royce à sa collection personnelle. Il aime aussi les Rolex, selon The Telegraph. Il n’hésite pas à fournir fièrement les factures de ses achats compulsifs. (continuez à lire sous l’article). Son frère Chatunga (20 ans) suit les mêmes pas que Robert Mugabe Jr. Sur les réseaux sociaux, il a récemment partagé une photo éloquente de sa main ornée d’une montre et d’un bracelet en or. “60.000 dollars au poignet quand ton petit papa dirige le pays, toi-même tu sais!!”, a-t-il écrit (voir sous l’article).
Et puis, il y a Michelle et Vanessa Chironga. Les deux femmes de 28 ans sont les filles de Philip Chiyangwa, un politicien et magnat de l’immobilier au Zimbabwe. Poses sensuelles, voitures de luxe et voyages paradisiaques: elles ont logiquement hérité du surnom des “Kardashian du Zimbabwe”. “Sir Wicknell” Parmi les proches des enfants de Robert Mugabe, on peut aussi citer Sidney Himbara Jr, fils de l’un des entrepreneurs les plus riches du Zimbabwe.
Lui, il préfère plutôt les armes à feu en or. Le clan des Mugabe est également formé par Uebert Angel, autoproclamé “parrain du mouvement prophétique”. Quant à Genius Kadungure, un multimillionnaire de 33 ans, il se comporte comme une véritable star du cinéma au milieu de ses voitures luxueuses. Wicknell Chivayo, alias “Sir Wicknell”, opte plutôt pour ses avions privés pour se balader aux quatre coins du monde. (continuez à lire sous l’article) Après plusieurs jours d’instabilité politique, Robert Mugabe finit par s’en aller. L’annonce a été faite par le président de l’Assemblée nationale lors d’une session extraordinaire du Parlement à Harare, qui débattait de sa destitution.
“Il fut un formidable dirigeant dont le pouvoir a dégénéré au point de mettre le Zimbabwe à genoux”, résume Shadrack Gutto, professeur à l’Université sud-africaine Unisa. Tout au long de son parcours, Robert Mugabe a fait preuve d’une détermination et d’une intelligence sans faille. “Mugabe n’était pas humain” “Mugabe n’était pas humain”, se souvient l’ancien secrétaire britannique aux Affaires étrangères Peter Carrington, qui a négocié avec lui l’indépendance. “Vous pouviez admirer ses qualités et son intellect (…) mais il était terriblement fuyant”. Pour Martin Meredith, un de ses biographes, “Mugabe s’est maintenu au pouvoir en (…) écrasant ses opposants, violant la justice, piétinant le droit à la propriété, réprimant la presse indépendante et truquant les élections”.

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be